Publié : 3 juillet
Format PDF Enregistrer au format PDF

Parcours Avenir : le métier de chercheur/se en physique


Le vendredi 5 mai 2017, Cynthia Hadjidakis, chercheuse au CNRS (Centre national de la Recherche Scientifique) rattachée à l’IPNO (Institut de Physique Nucléaire d’Orsay), situé en banlieue sud de Paris, est venue au collège Victor Hugo de Gisors. Elle a présenté son métier et sa recherche aux élèves de la classe de 3e D.


 


Quelques précisions sur les métiers de chercheur et d’enseignant-chercheur


En plus de leur activité de recherche dans un domaine de pointe, les chercheurs ont aussi des responsabilités et des tâches administratives.


▪ Lien vers la fiche-métier de chercheur en physique au CNRS du site de l’ONISEP : http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/chercheur-chercheuse-en-physique


Un chercheur peut enseigner à l’Université, mais n’est pas obligé de le faire. Par contre, un enseignant-chercheur a une activité de recherche mais aussi une activité d’enseignement.


▪ Lien vers la fiche-métier d’enseignant-chercheur du site de l’ONISEP : http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/enseignant-chercheur-enseignante-chercheuse

Quelques précisions sur la recherche de Cynthia Hadjidakis


Lieu de travail
Cynthia Hadjidakis travaille la plupart du temps à Orsay, mais son expérience est au CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire), au niveau de la frontière francosuisse. Elle doit parfois s’y rendre.


▪ L’expérience
L’expérience s’appelle ALICE (A Large Ion Collider Experiment). En plus de l’acronyme, le nom ALICE fait référence à « Alice au pays des merveilles », un roman écrit en 1865 par Lewis Caroll, romancier mais aussi professeur de mathématiques britannique. L’expérience ALICE étudie l’état de la matière lors du Big Bang. Cet état (un plasma de quarks et de gluons) existait lorsque les noyaux des atomes ne pouvaient pas encore se former car leurs constituants, trop énergétiques, ne pouvaient pas encore se lier. Cynthia Hadjidakis a présenté le plasma quarks-gluons qu’elle étudie en le rattachant aux constituants de la matière vus par les élèves. Elle a présenté des analogies avec des notions connues des élèves pour leur expliquer comment les constituants de la matière étaient amenés à former ce plasma quarks-gluons.


▪ Lien vers la présentation de l’expérience ALICE du site du CERN
https://home.cern/fr/about/experiments/alice


Mme E. Lebailly